Présentation

Elections professionnelles de mars 2015 : Faites confiance à la liste intersyndicale SUD CGT FO seule à même de défendre sérieusement les intérêts des salariés de l'ARERAM

 

 

 

 

 Historique de la CGT ARERAM

 
  La section CGT de l'Areram a vu le jour  en 2006 à Marseille. A cette période, l'association procédait à  différents remaniements : Renouvellement de son CA, création d'un poste de directeur général, nominations  de nouveaux directeurs, recrutés pour la plupart hors de l'association, et redéfinition des statuts de l'association. Les salariés, témoins lointains et tenus à l'écart des ces mutations, parvenaient péniblement  à glaner  quelques information par le seul "canal officiel" de communication du moment : les directeurs d'établissements. Nos dirigeants paraissaient alors peu désireux de  substituer à cet intermédiaire à l'objectivité relative, l'instance prévue par  le code du travail : le Comité d'entreprise. Le premier combat de la CGT au sein de l'ARERAM  fut donc  d'imposer l'application d'une loi de 1945 , rappelée par la convention 1966 : la création du comité d'entreprise .
La mise en place  du comité d'entreprise, à laquelle succéda  celle du CHSCT puis des Négociations Annuelles Obligatoires ont été  les premières étapes d'une lutte pour la reconnaissance du statut social et juridique du salarié de l'ARERAM et nous avons du faire face à beaucoup de résistance  pour obtenir la simple application de la législation du travail. Mais pour autant qu'elles soient essentielles, l'existence de ces instances représentatives ne constitue pas une fin en soi. Les syndicalistes que nous sommes savent à quel point la  défense et la conquête de droits individuels et collectifs pour les salariés est  un combat de tous les jours.
     Pour être efficace, cette lutte a besoin de la mobilisation de tous. Elle devient d'autant plus nécessaire dans le contexte actuel de remise en cause des acquis et de dégradations des relations de travail.

Certes la loi impose à l'entreprise l'obligation de respect envers les salariés , mais  il arrive trop souvent que le travail leur fasse violence.  Les nouvelles formes de management et d'organisation du travail demandant toujours plus de rentabilité à l'individu en réduisant les moyens mis à sa disposition portent une partie de la responsabilité de ces mauvais traitement faits aux individus mais nous pensons que leur incapacité  à y faire face s'enracine aussi  dans l'absence de contre-pouvoir et de solidarité organisés au sein de l'entreprise.

L'Areram n'échappe pas à ce schéma.

La politique de la CGT Areram ne diffère pas de celle existant au niveau national ou régional. C'est pourquoi solidarité et engagement sont et resteront les fils conducteurs de notre action. 



 

Le contexte syndical CGT

Au niveau national, la CGT représente 700 000 individus organisés qui ont fait le choix de ne plus être isolés. En prenant ainsi une place dans une action syndicale cohérente, en conjuguant leurs efforts, ils ont décidé de devenir acteur de leur avenir professionnel en défendant et en améliorant leurs acquis et leurs droits (code du travail, conventions collectives de branche professionnelle ou convention collective d'entreprise ou de groupe). L'ensemble des secteurs sanitaire et social, public ou privé, à but non lucratif et non lucratif s'organise aujourd'hui dans la « Fédération de l'Action Sociale ». Cette fédération héritière du syndicat national de l'éducation spécialisée, a été créée en 1982. Elle a pour finalité de faciliter la défense générale des intérêts professionnels, économiques et sociaux tant des travailleurs actifs du secteur que de ses retraités, tout en faisant la promotion de droits démocratiques nouveaux et contribue à la lutte d'ensemble des salariés.

La politique de formation de la CGT permet à chaque adhérent de parfaire ses connaissances. Mais l'information passe aussi par la presse confédérale de la CGT qui  apporte une ouverture sur le monde du travail, nationale et internationale.   Les communications de la Fédération de l'Action Sociale destinées aux professionnels du secteur donnent l'occasion  à tous les syndiqués de connaître et de débattre de l'évolution de leur secteur.

Enfin  l'information, la communication entre le syndicat et les salariés doit s'afficher sur  les panneaux qui leur sont dédiés au sein de chaque entreprise 



 

Une forme de communication nouvelle syndicat-salariés

La situation de l'Areram est bien singulière et la communication entre les syndicats et les salariés reste bloquée non seulement en raison de la dispersion géographique des structures mais aussi en raison de l'absence par l'employeur de mise à disposition du local et du matériel , ce que la loi l'enjoint pourtant à faire. Des propositions ont été faites au représentant de l'employeur pour remédier à ces particularités et favoriser la communication syndicale. Sans succès. Pour pallier à cette situation , dommageable pour la démocratie dans l'entreprise,  les adhérents et sympathisants CGT ont décidé d'élargir l'espace de communication syndicale en mettant en place un site internet ouvert à tous. Le contenu en est sous la responsabilité du délégué syndical,  Nicolas Blain.